collectif artistes archives contacts
les Présomptions
présentation vidéos extraits
Adrien Alix musicien
Alors qu’il achève ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Adrien Alix joue en tant que contrebassiste avec diverses formations spécialisées dans l’interprétation historiquement informée sous la direction de chefs d’orchestre renommé. Par ailleurs, après une licence en lettres modernes à la Sorbonne et en sciences politiques, il se dirige vers la recherche en musicologie au sein du master de l’université Paris VIII–Saint-Denis. Ses recherches, dirigées par Joël Heuillon, portent sur la poétique et l’esthétique de la musique italienne du premier baroque. Ses contributions seront publiées très prochainement dans la Revue du Conservatoire et dans le numéro de la revue Filigrane consacré à l’interprétation. La pratique de la viole de gambe et du violone (viole de gambe contrebasse) lui permettent d’aborder des répertoires plus anciens, avec les ensembles Euridice 1600-2000 ou Umbra Lucis et Lesquercarde Consort en Italie, mais aussi dans les projets qu’il mène avec l’Atelier du Sensible dont il est membre fondateur. Il présente en outre avec la soprane Alice Fagard un programme en duo, qui les porte jusqu’en Cisjordanie. Il explore la richesse de l’opéra baroque avec l’orchestre Coin du Roi à Milan, Il participe comme arrangeur, éditeur, choriste et musicien aux productions de Dido & Aeneas de Purcell et de l’Orfeo de Monteverdi avec Euridice 1600-2000 et la Compagnie Errance. Il se lance enfin dans la création la plus contemporaine en écrivant et jouant de la musique de scène pour Blasted de Sarah Kane, et pour Les Présomptions de Guillaume Poix avec le collectif Le Printemps du Machiniste.
Initialement formée en gymnastique et en danse, Dorine Dussautoir se tourne pleinement vers le spectacle vivant dès sa sortie de formation de l’acteur marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues en 2012. Elle joue alors Cécile dans Erwin Motor, dévotion de Magalie Mougel, mis en scène par Eloi Recoing et joué cinq fois au Théâtre aux mains Nues. Elle achève en parallèle une licence d’études théâtrales à l’Université Paris III – Sorbonne Nouvelle. En septembre 2012, elle intègre Le Printemps du Machiniste en tant que comédienne, marionnettiste et danseuse et prend part de manière active à différentes créations qui se concrétisent par deux tournées estivales en 2013 et 2014. En 2014, elle poursuit sa formation en danse en suivant différent stage à la ménagerie de verre, notamment auprès de Nina Dippla, Eva Klimackova ou encore Stephane Fratti. Depuis 2015, elle approfondit sa pratique scénique à travers une formation professionnelle en clown à l’Ecole du Samovar (Bagnolet). En 2017, elle reprend l’accrobatie et s’initie à différents arts du cirque.
Dorine Dussautoir marionnettiste,  danseuse et comédienne