extraits
vidéos
le printemps du machiniste
collectif
Les Présomptions ont reçu le soutien de Pierre Blaise, le théâtre aux Mains Nues, par Yeung Fai, maître de marionnettes à gaines chinoises, du 37// à Tours, de Sylvie Baillon de Ches Panses Vertes, de frédéric Maurin et de l’Échalier, atelier de fabrique artistique (Saint-Agil). → Saison 2 en cours de coproduction.
les Présomptions
Bad Chan
immersion
contacts
archives
artistes
Dossier Saison 1 télécharger Dossier Saison 2 télécharger
Les Présomptions sont une adaptation en marionnettes à gaines chinoises de la pièce de Guillaume Poix. La création est une série théâtrale composée de différentes saisons de trois épisodes, au cours desquels les seize personnages évoluent et grandissent.
« Les jeunes des Présomptions s’ennuient, au square, la nuit sur les berges du canal, dans le couloir. De l’ennui émergent des inquiétudes, des insultes, des sentiments aussi. Les personnages loufoques et candides qui peuplent les lisières des Présomptions ont bien compris les rouages de la société dans laquelle ils rechignent à s’insérer. Grâce et disgrâce sont les deux faces de l’intégration sociale, ils le savent : dans un groupe, nous pouvons briller le matin et tomber le soir. Rien n’est stable, et à tout moment l’ordre est sous la menace d’un renversement. Nous sommes des funambules peinant à trouver l’équilibre. Conçue comme une partition musicale où la choralité est un défi majeur, Les Présomptions assemble des notes jubilatoires qui s’empilent pour former tantôt une symphonie, tantôt une cacophonie, questionnant avec légèreté et rudesse notre besoin d’exister pour l’autre avant de se trouver soi-même. » Guillaume Poix